Netflix et les producteurs québécois: le début d’une nouvelle collaboration

Netflix et les producteurs québécois
Jul 04, 2018

En septembre dernier, le gouvernement Trudeau avait annoncé une entente de 500 millions $ avec le géant américain de la diffusion en ligne Netflix. Cet accord avait suscité de nombreuses critiques en raison du refus du gouvernement fédéral d’appliquer la «taxe Netflix», mais aussi de l’espoir chez certains producteurs qui voyaient en la plateforme un moyen unique d’innover et de gagner en visibilité.

Au Québec, Netflix a récemment commencé à approcher les producteurs québécois pour concevoir du contenu unique et sera finalement dans l’obligation de prélever la taxe de vente du Québec (TVQ) auprès de ses clients.

Netflix à la rencontre des producteurs québécois

En avril dernier, une délégation de Netflix s’était rendue au Québec pour aller à la rencontre des producteurs d’ici. Menée par Dominique Bazay, ancienne directrice de la programmation de VRAK et désormais directrice des productions originales jeunesse pour Netflix, cette première rencontre était l’occasion de faire connaissance et d’établir les premières relations.

Netflix a ensuite commencé son processus de recherche afin de dénicher les meilleurs créateurs québécois qui pourront être en mesure de créer des histoires authentiques qui peuvent également aborder des enjeux locaux, que ce soit pour la réalisation de films ou d’émissions. Le géant de la vidéo en ligne a pour objectif de faire connaître au monde entier de grandes histoires québécoises.

Bien que l’on ne sache pas encore combien de productions seront réalisées au Québec, les étudiants qui suivent une formation en production cinéma devraient, une fois sur le marché du travail, pouvoir profiter de la présence de Netflix au pays en œuvrant à la réalisation de productions originales.

Des propositions de projets à l’étude

En mai dernier, l’Association québécoise de la production médiatique (AQPM) a envoyé à tous ses membres une note stipulant que Netflix allait se rendre à Montréal pour aller à leur rencontre. Les producteurs québécois n’ont eu qu’une semaine pour envoyer leurs projets par courriel. De nombreuses maisons de production d’ici ont envoyé leurs propositions et quelques producteurs sont à ce jour en contact avec Netflix, comme c’est le cas pour KOTV et Duo Productions.

Lorsqu’ils se retrouveront sur le marché du travail, les étudiants en école de cinéma pourraient être amenés à travailler sur ces projets à l’étude s’ils voient le jour.

Déjà du contenu québécois sur Netflix?

Il est encore trop tôt pour savoir quand les premières productions originales seront réalisées au Québec. En attendant, on constate que Netflix ajoute peu à peu des séries et des films d’ici. On retrouve ainsi sur la plateforme les séries Le Clan, Série Noire, Vertige, 21 Thunder et La théorie du K.O. Des films à succès ont également été ajoutés comme De père en flic, Bon cop bad cop ou encore Incendies. D’autres films québécois devraient être ajoutés au cours des prochains mois.

Vous souhaitez faire carrière dans l’industrie du cinéma ou de la télévision? Découvrez sans plus tarder le contenu de notre formation en cinéma et faites-nous parvenir une demande d’information pour de plus amples renseignements.

Sources :

La Presse. (2018). Netflix à la recherche des «meilleures histoires» au Québec. Repéré à : lapresse.ca/affaires/economie/medias-et-telecoms/201804/19/01-5161631-netflix-a-la-recherche-des-meilleures-histoires-au-quebec.php

Ici Radio Canada. (2018). Netflix à Montréal pour une série de rencontres avec des producteurs. Repéré à : ici.radio-canada.ca/nouvelle/1104105/netflix-rencontres-production-quebec-films-montreal

Le Soleil. (2018). Netflix rencontrera les producteurs québécois. Repéré à : lesoleil.com/arts/richard-therrien/netflix-rencontrera-les-producteurs-quebecois-84b3f3da759134dd77731577f135fe3b

Le Devoir. (2018). Netflix prend contact avec les producteurs québécois. Repéré à : ledevoir.com/culture/525591/netflix-prend-contact-avec-les-producteurs-quebecois

Journal Métro. (2018). Le Québec bien représenté sur Netflix. Repéré à : journalmetro.com/opinions/la-boite-a-images/1622565/le-quebec-bien-represente-sur-netflix/

Huffingtonpost. (2018). C’est officiel: Netflix devra percevoir la TVQ. Repéré à : quebec.huffingtonpost.ca/2018/06/13/c-est-officiel-netflix-devra-percevoir-la-tvq_a_23458460/

Tags: , ,

Projets Étudiants

29.04.2018

Court-métrage | AEC2017 Télé et Cinéma | Big Brother

Court-métrage : Projet de fin d'études du AEC en télévision et cinéma (groupe de jour)
9
0
0
0
0

22.05.2016

Les Sombres Héros à Santiago de Cuba : Le documentaire

Documentaire vidéo présentant l'enregistrement de l'album "Les Sombres Héros à Santiago de Cuba" au mythique studio Egrem de Santiago en…
1088
12
0
0
1

30.04.2018

Documenteur | AEC 2017 Télé et Cinéma | VEGETALK

Documenteur ou faux documentaire. Travail de fin de session pour le cours "Montage Audiovisuel 2" du AEC en production Télévisuel…
11
0
0
0
0

25.07.2016

FAUSSE pub institut grasset 2016 DEC cinema

333
0
0
0
0

Demande d'information

Au Québec
À l'extérieur

Oui, je suis d'accord pour recevoir des messages sur l’Institut Grasset. Vous pouvez retirer votre consentement à recevoir ces messages à tout moment.

Aussi à découvrir