Actualité 22 avril 2022

L’Institut Grasset intègre l’École de sténographie judiciaire du Québec

Image d'un article du blogue

L’Institut Grasset est fier d’annoncer l’intégration de l’École de sténographie judiciaire du Québec. Cette acquisition contribuera au rayonnement de la profession méconnue de sténographe officiel ainsi qu’à la formation de la relève, très recherchée partout dans la province. L’école propose présentement une attestation d’études collégiales en sténographie judiciaire.

Une bonification de l’offre dans la formation de sténographes officiels

De par cette intégration, l’École de sténographie judiciaire du Québec jouira de l’expertise ainsi que du réseau de l’Institut Grasset dans l’industrie de la formation professionnelle de niveau collégiale. « L’expertise de l’Institut permettra d’accélérer la croissance de l’École de sténographie, de développer une plus grande offre de formation”, explique Patrick Caron, Directeur général du Collège André-Grasset. Les étudiants de l’École de sténographie judiciaire du Québec bénéficieront aussi de tous les services accessibles aux étudiants de l’Institut Grasset, tels que les services psychologiques.

Une profession d’avenir

Une carrière de sténographe officiel serait très prometteuse, il y a aussi pour ce métier une pénurie de main-d’œuvre. “Nous savons que la profession de sténographe officiel est là pour rester, puis présentement les besoins sont criants partout au Québec.”, explique Nathalie Masson, Directrice de l’Institut Grasset. Les sténographes officiels travaillent pour la majorité en tant que travailleurs autonomes et gagnent en moyenne 50 000$ par année. “C’est un métier qui permet une grande flexibilité, ainsi que de faire du télétravail”, ajoute-t-elle.

Lien vers l’admission au programme LCE.16-Transcription de communications publiques et juridiques