Bâtiment 6 juillet 2020

Comment devenir un inspecteur en bâtiment qualifié et reconnu au Québec?

Image d'un article du blogue

En juin 2018, un projet de loi pour encadrer le métier d’inspecteur en bâtiment avait été déposé par Lise Thériault, ex-ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l’Habitation. Le projet n’a jamais été adopté et laisse ainsi la possibilité à n’importe quel individu de se proclamer inspecteur. Ainsi, plusieurs clients ayant fait appel à des inspecteurs non qualifiés pour une inspection préachat se retrouvent avec une maison ayant des déficiences majeures chaque année.

👉 Cliquez ici pour découvrir le programme AEC -Techniques d’inspection en bâtiment de l’Institut Grasset 👈

Dans un contexte où les clients sont de plus en plus méfiants quant à l’inspection préachat, il devient essentiel pour toute personne qui aspire à devenir inspecteur autonome de se former, afin d’avoir les compétences nécessaires pour réaliser une inspection dans les règles et pour obtenir la reconnaissance de l’industrie.

Découvrez quelles sont les étapes pour devenir un inspecteur en bâtiment qualifié et reconnu dans la Belle Province.

1- Avoir des connaissances en construction ou en immobilier

Avant de savoir comment inspecter un bâtiment dans les règles de l’art, il est important d’avoir certaines connaissances de base en construction et en immobilier. La meilleure façon de connaître les principes de construction et d’avoir des notions de base en bâtiment est de commencer par occuper certains postes comme charpentier, entrepreneur, plâtrier, etc. Il est toutefois possible d’exercer le métier d’inspecteur sans avoir occupé un poste dans l’industrie, mais il est important de s’intéresser au domaine de la construction. Les formations en inspection du bâtiment sont ouvertes à tous.

2- Suivre une formation technique

Si vous songez à devenir inspecteur en bâtiment, il est fortement suggéré de suivre une formation technique spécialisée menant à l’obtention d’une AEC en Techniques d’inspection en bâtiment pour réussir dans l’industrie. Le programme comprend plusieurs cours essentiels afin d’apprendre l’inspection visuelle de bâtiments usagés (préachats et municipaux) :

  • Structure du bâtiment ;
  • Éléments de construction ;
  • Mécanique du bâtiment ;
  • Communication et rédaction de rapports ;
  • Code national ;
  • Droit immobilier ;
  • Projet de fin d’études ;
  • Histoire de la construction au Québec et pratiques professionnelles.

Les détenteurs d’une AEC en Techniques d’inspection en bâtiment seront reconnus par l’industrie à titre d’inspecteurs en bâtiment.

👉 Cliquez ici pour découvrir le programme AEC -Techniques d’inspection en bâtiment de l’Institut Grasset 👈

3- S’inscrire auprès d’une association reconnue

Comme le métier d’inspecteur n’est toujours pas encadré, plusieurs associations ont vu le jour au Québec, afin d’assurer la protection du public grâce à des critères rigoureux imposés à ses membres. Parmi ces organismes, on retrouve l’Association des inspecteurs en bâtiment du Québec (AIBQ) et l’InterNachi, qui regroupent un important nombre d’inspecteurs partout au Québec.

Bien que les détenteurs d’un programme en Techniques d’inspection en bâtiment puissent œuvrer à titre d’inspecteurs reconnus sans aucun problème, obtenir une double reconnaissance en faisant partie d’une association comme l’AIBQ ou l’InterNachi est un plus qui constitue une réelle valeur ajoutée sur le marché du travail. En plus de pouvoir travailler à leur compte, ils peuvent œuvrer au sein d’une variété élargie de domaines de l’industrie du bâtiment (secteur privé, public, parapublic).

Si vous songez à suivre le programme d’AEC en Techniques d’inspection en bâtiment de l’Institut Grasset, sachez que vous pourrez, au terme de votre formation, être admissibles aux examens de l’AIBQ et/ou de l’InterNachi, afin de faire partie de cette/ces association(s).

Pour tout savoir sur la formation en inspection du bâtiment de l’Institut Grasset, cliquez ici !👉https://www.institut-grasset.qc.ca/programmes/aec-en-techniques-dinspection-en-batiment-eec-13/ 

Sources :

Association des inspecteurs en bâtiments du Québec. Mission. Repéré à :https://www.aibq.qc.ca/aibq/a-propos/#MISSION

TVA Nouvelles. (2019) «J.E.» | 80 000$ perdus dans l’achat de sa maison. Repéré à : https://www.tvanouvelles.ca/2019/02/07/je–80-000-perdus-dans-lachat-de-sa-maison