Bâtiment 12 juillet 2017

Formations payantes et métiers d’avenir dans le secteur de la construction et de l’immobilier

Image d'un article du blogue

Au Québec, l’industrie de la construction a considérablement évolué ces dernières années, si bien qu’il existe aujourd’hui une large diversification des spécialisations afin de répondre aux besoins des entreprises du secteur.

Vous souhaitez vous diriger vers le secteur de la construction ou de l’immobilier, mais vous ne savez pas encore dans quelle spécialisation? Voici quelques-unes des carrières les plus prometteuses au Québec pour les années à venir.

#1. Les évaluateurs(trices), les estimateurs(trices) et les métreurs(euses)

Quand on pense aux métiers du bâtiment ayant de bonnes perspectives d’emploi, on pense souvent aux métiers manuels qui requièrent de bonnes conditions physiques. Pourtant, il existe aussi au Québec des professions spécialisées en demande, requérant des capacités d’analyse et d’évaluation.

Si vous préférez vous diriger vers un travail requérant des données précises et des faits rigoureux, que vous avez le souci du détail et une grande capacité d’observation, d’analyse et de synthèse, les métiers d’évaluateur ou d’estimateur en bâtiment ou en construction pourraient parfaitement vous convenir. Chacune de ces spécialisations requiert une formation d’estimateur en construction spécifique, qui s’offre sous la forme d’un DEC ou d’une AEC. Voici les formations offertes à l’Institut Grasset :

  • DEC en Technologie de l’estimation et de l’évaluation en bâtiment, spécialisation Évaluation immobilière;
  • DEC en Technologie de l’estimation et de l’évaluation en bâtiment, spécialisation Estimation en construction;
  • AEC Métré pour l’estimation en construction.
  • AEC Inspection en bâtiment

Selon les dernières informations publiées par le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, les perspectives de carrière pour les estimateurs (trices) et évaluateurs (trices) en bâtiment sont favorables. En fonction des années d’expérience et de l’employeur, le salaire horaire au Québec varie entre 17,00 $ et 38,46 $.

Pour les estimateurs(trices)  et les métreurs(euses) en construction, sachez que ces deux professions sont respectivement parmi les plus recherchées présentement dans l’ensemble du Québec. En fonction des années d’expérience et de l’employeur, le salaire horaire au Québec diffère légèrement de celui des estimateurs(trices) et évaluateurs(trices) en bâtiment. Il varie entre 17,25 $ et 40,87 $.

#2. Les inspecteurs(trices) en bâtiment

Le marché de l’immobilier se porte plutôt bien ces dernières années au Québec. Les inspecteurs(trices) en bâtiment sont particulièrement recherché(e)s pour procéder à l’inspection visuelle de petits bâtiments existants. Pour vous former à exercer ce métier rapidement,  il existe un programme d’inspection de bâtiment offert sous forme intensive. Il s’agit de l’AEC en Inspection de bâtiment.

En obtenant les qualifications nécessaires qui répondent aux exigences professionnelles de l’industrie du bâtiment, vous ne devriez pas avoir de difficulté à dénicher des offres d’emplois. Les perspectives d’avenir sont bonnes pour les prochaines années, selon les dernières informations publiées par le Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Le salaire horaire estimé au Québec (2014-2016) varie entre 18.75$ et 50.00$, selon le type d’employeur et l’expérience acquise au fil des années.

Vous êtes décidé à faire le saut et lancer votre carrière dans le secteur de l’immobilier ou de la construction ? Visitez dès maintenant les pages de notre site web pour découvrir les cours en inspection et en estimation ou renseignez-vous davantage sur nos programmes en remplissant notre court formulaire de demande d’information ci-dessous.