Bâtiment 19 janvier 2018

Inspecteur en bâtiment: un métier rigoureux qui ne s’improvise pas

Image d'un article du blogue

L’inspection en bâtiment n’est à l’heure actuelle toujours pas encadrée par la loi et aucune formation obligatoire n’est requise pour exercer la profession. N’importe qui peut se déclarer inspecteur en créant simplement un site Web et en se procurant des cartes professionnelles. Cette discipline à part entière requiert pourtant des connaissances spécifiques en construction pour qu’elle soit effectuée dans les règles de l’art.

Répondre aux exigences des grandes associations d’inspecteurs en bâtiment

Si vous êtes déjà un professionnel dans le domaine de l’immobilier ou de la construction et que vous souhaitez élargir vos compétences pour devenir inspecteur en bâtiment, sachez que le programme d’AEC en Techniques d’inspection du bâtiment offert à l’Institut Grasset a été conçu pour couvrir les exigences professionnelles de l’AIBQ (Association des Inspecteurs en bâtiment du Québec), celles du Guide d’inspection des maisons usagées (ACQC), celles de l’industrie du bâtiment ainsi que les normes nationales du bâtiment.

Une fois votre diplôme en poche, vous disposerez des compétences nécessaires pour être admissibles aux examens de l’AIBQ afin de faire partie de cette association.

Être reconnu par l’AIBQ renforcera votre crédibilité pour œuvrer au sein d’une variété de domaines de l’industrie du bâtiment. Aussi, vous pourrez bénéficier d’une couverture d’assurance responsabilité (erreurs et omissions).

Gagner la confiance des clients

Ces dernières années, plusieurs inspecteurs en bâtiment ont fait les manchettes en raison de leur travail incomplet. Les grandes associations ont sensibilisé le public sur les façons de choisir un inspecteur en bâtiment. Pour l’inspection préachat, les gens choisissent leur inspecteur en fonction du prix du service offert, mais beaucoup s’intéressent maintenant aux compétences qu’il possède. En ayant une formation de haut calibre et la possibilité de devenir membre d’une association reconnue par l’industrie, vous ferez partie des meilleurs experts que l’on puisse trouver sur le marché.

L’importance de suivre une formation complète

N’étant pas officiellement réglementée, l’inspection préachat est effectuée par de nombreux professionnels qui apprennent par eux même la discipline.  N’ayant pas les compétences requises pour effectuer en bonne et due forme une inspection, certains d’entre eux ont fait l’objet de poursuites judiciaires et ont nui à la profession. Face à cette situation, les assureurs ont même cessé de couvrir les inspecteurs en bâtiment autodidactes en cas d’erreurs et d’omissions.

L’inspection en bâtiment est certes visuelle, mais complexe. Elle ne consiste pas uniquement à jeter un coup d’œil à une bâtisse. Elle requiert une analyse complète des systèmes et des composants visibles et accessibles d’un bâtiment. Une formation en inspection du bâtiment est primordiale pour apprendre à identifier correctement les défauts qui affectent un immeuble et effectuer un rapport complet au client.

Vous souhaitez en savoir plus sur le contenu de notre programme en Techniques d’inspection en bâtiment? Visitez dès maintenant les pages de notre site Web ou remplissez notre court formulaire de demande d’information ci-dessous.

Sources :
Le Journal de Montréal. (2017). Les inspecteurs en bâtiment se protègent-ils trop ?. Repéré à : journaldemontreal.com/2017/11/19/les-inspecteurs-en-batiment-se-protegent-ils-trop
La facture. Radio Canada. Des inspecteurs en bâtiment non assurés. Repéré à : ici.radio-canada.ca/actualite/v2/lafacture/niveau2_1293.shtml
TVA Nouvelles. (2017). L’encadrement de l’inspection préachat de nouveau réclamé. Repéré à : tvanouvelles.ca/2017/12/02/lencadrement-de-linspection-pre-achat-de-nouveau-reclame
Les affaires. (2016). L’inspection préachat : la condition qui peut tout changer. Repéré à : lesaffaires.com/dossiers-partenaires/transactions-immobilieres–comment-etre-protege/linspection-preachat–la-condition-qui-peut-tout-changer/589699