Bâtiment 2 octobre 2017

Québec: les opportunités à saisir pour les estimateurs en construction

Image d'un article du blogue

L’économie du Québec se porte bien et le taux de chômage dans certaines régions n’a jamais été aussi bas depuis les dix dernières années. Pour les estimateurs en construction, des opportunités sont à saisir en raison du manque de main-d’œuvre qualifiée dans certaines régions, notamment au Centre-du-Québec.

Vous êtes estimateur en construction ou vous aspirez à le devenir? Voici ce qu’il faut savoir sur les opportunités à saisir.

Une hausse importante des salaires

Dans certaines régions de la Belle Province, il devient de plus en plus difficile de trouver de bons candidats pour occuper des postes d’estimateur en construction.  Par exemple, au Centre-du-Québec, le taux de chômage est si faible et les difficultés à trouver des candidats si importantes que les entreprises sont aujourd’hui portées à demander l’aide de firmes de placement.

Le problème de manque de main-d’œuvre se pose aussi dans d’autres régions du Québec comme Saint-Hyacinthe ou Trois-Rivières, ce qui crée également une compétition entre les villes pour recruter.

La rareté de la main-d’œuvre pour les postes d’estimateurs en construction a pour conséquence une augmentation des salaires, car les employés n’hésitent pas à négocier  leur taux horaire.

Si vous envisagez de suivre une formation d’estimateur en construction, vous ne devriez pas rencontré de difficulté à trouver des postes intéressants et payants en région une fois votre diplôme en poche. Le salaire horaire médian estimé au Québec (2014-2016) est de 26.44$, et ce dernier peut rapidement augmenter avec les années d’expérience et en fonction des régions où se trouvent les postes à pourvoir.

Une formation technique gagnante!

Le site Tout pour réussir a dressé une liste des 50 meilleurs programmes d’études professionnels et techniques pour 2016-2017. Ces derniers ont été sélectionnés en fonction des perspectives d’emploi considérées comme favorables pour les cinq prochaines années et des postes qui devraient être à combler prochainement.

Les programmes d’estimation en construction figurent à la 11e place du classement établi par le site. Si le secteur du bâtiment vous intéresse et que la réorientation de carrière est quelque chose que vous envisagez, le DEC en Technologie de l’estimation et de l’évaluation en bâtiment, spécialisation Estimation en construction offert sous forme intensive est la formation idéale pour intégrer rapidement le marché de l’emploi.

Pour en savoir davantage sur notre formation et sur le contenu de nos cours d’estimateur en construction, visitez dès maintenant les pages de notre site Web ou remplissez notre court formulaire de demande d’information ci-dessous.

Source :
Emploi Québec. Estimateurs/estimatrices en construction (CNP 2234). Repéré à : emploiquebec.gouv.qc.ca/mtg/inter/noncache/contenu/asp/mtg122_sommprofs_01.asp?motpro=estimateur+construction&lang=FRAN&Porte=1&cregn=QC&type=01&PT1=25&PT2=21&PT3=10&PT4=53&pro=2234&aprof=2234