Bâtiment 28 février 2018

Sécurité: vers une collaboration entre le privé et le public?

Image d'un article du blogue

Ces dernières années, l’industrie de la sécurité privée a connu un essor important, en raison des lois et règlements et de la demande croissante en sécurité pour assurer la protection des biens et de la population. En parallèle, le coût des services policiers ne cesse d’augmenter pour lutter contre la criminalité et réaliser diverses tâches de gestion quotidiennes.

Sachant que les besoins en sécurité devraient continuer à augmenter, un renforcement de la sécurité publique est souhaité par le secteur privé, pour suppléer aux tâches des policiers.

Collaboration entre les agents de sécurité et la police

La Loi sur la sécurité privée entrée en vigueur en 2010 a permis la professionnalisation de l’industrie de la sécurité, ainsi qu’une meilleure harmonisation des actions avec la sécurité publique. Les agents de sécurité privée disposent donc aujourd’hui des compétences nécessaires pour réaliser certaines tâches effectuées par les policiers, comme remettre des billets d’infraction, répondre aux appels d’urgence ou encore assurer la gestion du trafic lorsque des chantiers sont en cours.

Grâce à ces compétences communes, les étudiants de notre programme d’AEC en sécurité privée pourraient réaliser certaines tâches qui ne nécessitent pas de formation policière pour permettre aux policiers de se concentrer davantage à assurer la sécurité publique.

Si le gouvernement du Québec décide un jour de collaborer avec les entreprises privées de sécurité pour épauler les services policiers, il sera essentiel de déterminer certains points tels que les rôles et responsabilités de chacun. Quoi qu’il en soit, en aucun cas ceux et celles qui sont, ou qui aspirent à devenir agent de sécurité ne remplaceront les forces policières.

Les Canadiens favorables à une collaboration entre le public et le privé

Dans un récent sondage réalisé par Ipsos Public Affairs pour le géant de l’industrie de la sécurité privée GardaWorld, on apprend que 59% des personnes interrogées sont favorables à un partenariat entre le public et le privé, notamment pour assurer la sécurité lors d’événements, assurer la gestion de la circulation, mettre en application les règlements municipaux ou encore assurer les tâches administratives dans les postes de police.

Avec la demande accrue en sécurité et la multiplication des événements hors-normes (inondations, tempêtes, etc.), le support des agences privées pourrait être une solution gagnante pour venir en renfort des policiers au quotidien, comme c’est parfois le cas pour certaines situations exceptionnelles (ex. renfort aux services frontaliers lors de l’afflux inhabituel de migrants).

En plus de permettre de grandes économies pour le gouvernement, une aide de la sécurité privée pourrait permettre aux policiers de se recentrer sur des tâches pour lesquelles ils ont été formés pour assurer une sécurité accrue des citoyens.

Vous souhaitez intégrer le monde de la sécurité privée ? Contactez dès maintenant notre conseiller pour tout savoir sur notre programme et nos cours d’agent de sécurité pour le secteur industriel et commercial, ou faites-nous simplement parvenir une demande d’information en remplissant le court formulaire ci-dessous.

Sources :
Newsire. (2017). Sondage mené par Ipsos Public Affairs pour le compte de GardaWorld sur l’utilisation des firmes de sécurité en support aux services policiers – Une majorité de Canadiens en accord. Repéré à : newswire.ca/fr/news-releases/sondage-mene-par-ipsos-public-affairs-pour-le-compte-de-gardaworld-sur-lutilisation-des-firmes-de-securite-en-support-aux-services-policiers—une-majorite-de-canadiens-en-accord-657687393.html
Commissionnaires du Québec. (2017). Renforcement de la sécurité publique: pourquoi ne pas établir un partenariat avec la sécurité privée ? Repéré à : https://commissionnairesquebec.ca/renforcement-de-la-securite-publique-po…
La Presse. (2014). Sécurité: des métiers plus solides. Repéré à : lapresse.ca/affaires/economie/emploi/201402/17/01-4739618-securite-des-metiers-plus-solides.php