Bâtiment 9 Décembre 2016

Survol des différentes méthodes d’évaluation en immobilier

Image d'un article du blogue

Saviez-vous que pour déterminer la valeur marchande d’un immeuble faisant l’objet d’une évaluation, il existe trois méthodes d’évaluation? Selon le type d’immeuble, l’évaluateur dispose des compétences nécessaires pour juger de la pertinence d’une méthode par rapport à une autre et valider l’applicabilité de chacune d’entre elles, qui sont à sa disposition afin de réaliser son analyse. L’univers de la construction et de l’immobilier vous intéresse ? Découvrez quelles sont les trois méthodes d’évaluation en immobilier, ainsi que leurs fondements.

La méthode du coût

Parfois difficile à appliquer, la méthode du coût nécessite de compiler un certain nombre de transactions pour calculer les dépréciations de manière fiable. Pour appliquer cette méthode, les évaluateurs doivent donc disposer d’un minimum d’outils technologiques afin de traiter rapidement les nombreuses indications.

En résumé, la méthode du coût nécessite de déterminer la valeur de reconstruction d’un bâtiment et y ajouter diverses dépréciations pour en déduire la valeur. Il faut ensuite ajouter la valeur du terrain et la valeur contributive des améliorations apportées afin de déduire sa valeur marchande.

La méthode de comparaison (ou parité)

Si vous songez à suivre une formation d’évaluateur en bâtiment sachez que la méthode de la parité consiste, dans un premier temps à analyser le marché des bâtiments semblables ayant déjà fait l’objet d’une évaluation.

Elle est fondée sur le principe qu’un acheteur ne doit pas payer plus cher un bien, semblable à un autre existant sur le marché et disposant de facteurs similaires. Pour cela, des recherches et une observation des tendances et des opportunités du marché sont nécessaires, afin que l’achat de la propriété évaluée constitue une circonstance opportune pour l’acheteur.

La méthode de revenu

Établie sur le principe d’anticipation, la méthode de revenu, enseignée en programme d’estimation en évaluation, est basée sur l’anticipation des revenus futurs générés, lorsqu’un investisseur est susceptible d’acquérir un bien immobilier. Dans le cadre de cette méthode, il est nécessaire de calculer les revenus escomptés par l’usage de la propriété, en prenant en considération les risques liés au marché de l’immobilier.

Le travail consiste donc à estimer le montant d’argent nécessaire pour l’acquisition d’un immeuble pour lequel l’on souhaite tirer des revenus, soit en l’exploitant, soit en le revendant à terme.

Enfin, dans le cadre de cette démarche, il est essentiel d’être en mesure de bien estimer les revenus bruts potentiels. Une analyse de l’état du marché est donc nécessaire, afin de le comparer aux revenus de l’immeuble étudié, ou d’estimer le revenu brut potentiel que pourrait générer le bien immobilier.

Vous avez un intérêt marqué pour le secteur immobilier ? Notre DEC en estimation de bâtiment est fait pour vous ! Renseignez-vous dès maintenant sur notre programme en contactant l’un de nos conseillers ou en nous faisant parvenir une demande d’information.