Télévision et Cinéma 18 janvier 2017

Les chiffres clés de la filière audiovisuelle au Québec

Image d'un article du blogue

Le monde du cinéma et de la télévision vous passionne et vous êtes curieux d’en savoir davantage sur la situation de l’industrie au Québec ? Se distinguant par sa variété de décors, de paysages, de studios et surtout, pour sa main-d’œuvre hautement qualifiée, la province rend possibles les tournages aux empreintes variées, que ce soit pour les productions québécoises ou étrangères.

Pour vous donner une idée de ce que représente cette industrie en plein essor, voici quelques-uns des chiffres clés à connaître.

Ce qui distingue le Québec

Avec une main-d’œuvre créative, performante, et hautement qualifiée, le Québec s’est rapidement construit une solide réputation pour la réalisation de productions cinématographiques et télévisuelles québécoises et étrangères. Les infrastructures et les ressources à la fine pointe de la technologie permettent d’y réaliser tout type de tournage, de la petite à la grande production, grâce aux espaces de studio avec écran chromatique de plus de 30,000 pieds carrés.

Avec plus de 40 entreprises d’effets visuels et des écoles spécialisées dans la formation de postproduction, Montréal se positionne parmi les cinq plus grands centres de production en Amérique du Nord aux côtés de Los Angeles, New York, Toronto et Vancouver !

L’audiovisuel au Québec, en chiffres

Au Québec, le volume total de la production audiovisuelle représente plus de 1.5 milliard. Les industries de l’audiovisuel (radio et télédiffusion, télé payante et industrie du film et de la vidéo) comptent 19 574 emplois, une augmentation constante depuis 10 ans qui devrait se prolonger pour permettre aux nouveaux diplômés des écoles spécialisées dans la formation en production télévisuelle, de mettre à profit leur talent.

Depuis 2014, que ce soit pour les productions cinématographiques et télévisuelles québécoises ou les productions étrangères, on constate une croissance globale constante du volume de production, particulièrement pour les productions étrangères et la production télévisuelle québécoise, qui a dépassé le palier des 600 millions en termes de volume de production.

Augmentation des productions étrangères

Selon les dernières statistiques publiées par le Bureau du cinéma et de la télévision du Québec, 2015 a été une année particulièrement bonne pour l’ensemble du Québec, avec 16 productions cinématographiques et télévisuelles étrangères pour un total de 901 jours de tournage. Grâce à ce dynamisme, les dépenses directes sont établies à 313 millions $, une hausse de 60 % comparativement à 2014. Du jamais vu depuis ces 10 dernières années !

Vous souhaitez lancer votre carrière dans l’industrie de la production télévisuelle et cinématographique ? Découvrez sans plus tarder le contenu de notre formation en production audiovisuelle et faites-nous parvenir une demande d’information pour de plus amples renseignements.